L'année du Rat Panneauclassement
Image Hosted by ImageShack.us



L'année du Rat Panneaustats
Image Hosted by ImageShack.us



Partenaires
Image Hosted by ImageShack.us
Image Hosted by ImageShack.us
Tchat Blablaland

L'année du Rat

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

L'année du Rat Empty L'année du Rat

Message par Uphir le Sam 11 Juil - 23:25

Franchise: Mordheim Reapers

Historique: Mordheim, autrefois cité impériale prospère, n’est désormais plus qu’un champ de ruines. En effet, en l’an 1999 CI, une météorite s’est écrasée sur la ville, tuant la majeure partie de ses habitants et poussant les survivants sur les routes, à la recherche d’une nouvelle vie. C’est aujourd’hui un endroit maudit que tout homme doté d’un minimum de bon sens prendra soin d’éviter. Mais c’est aussi le refuge de nombreuses tribus skavens attirées par la Malepierre que contenait le météore. Et depuis peu, c’est également la demeure des Mordheim Reapers, jeune franchise de Blood Bowl inscrite à la Ligue Bugman.

Devise: Vous êtes peut être plus forts, mais nous sommes plus rusés !

Couleurs: Noir.

Logo: Trois traits parallèles représentant une trace de griffure.

Capitaine: Skirit Lame-Noire, Vermine de Choc, numéro 09.

Stade: Warpstone Arena, Mordheim.


Dernière édition par Uphir le Ven 24 Juil - 0:53, édité 2 fois
Uphir
Uphir
Mercenaire humain de renom (et viril)

Messages : 219
Date d'inscription : 05/07/2009
Age : 41
Localisation : Là où les Vents du Chaos me portent...

Revenir en haut Aller en bas

L'année du Rat Empty Re: L'année du Rat

Message par Uphir le Lun 13 Juil - 20:54

LES RATS MORDENT D'ENTREE:

Le suspens n'aura duré qu'une mi-temps pour ce premier match de la Division 2 de la Ligue Bugman. Le temps pour les elfes de tuer Skirit Lame-Noire, le capitaine des Rats sauvé par son apothicaire, de contrer leurs adversaires suite à une transmission manquée près de leur en-but, et de tenter une ultime percée dans les dernières minutes de la mi-temps. Le temps aussi de voir la moitié de leur équipe rejoindre la fosse. Et si le score à la mi-temps n'était que de 1 à 0 en faveur des skavens, les fans des Pas Vu Pas Pris avaient déjà compris que l'après-midi allait être longue, trop longue, pour leurs protégés...

Pourtant, sur le papier, Mordheim Rats et Pas Vu Pas Pris présentaient les mêmes arguments: deux équipes rapides, aimant jouer au ballon, mais légères et fragiles. Le choc promettait donc d'être équilibré entre ces deux jeunes formations qui jouaient là leur premier match officiel de Blood Bowl, du moins sur le papier. Il n'en a rien été dans les faits.

Ce furent les elfes qui donnèrent le coup d'envoi de la partie et dès les premiers blocages, un trois-quart sylvestre s'en alla rejoindre le banc, touché à la tête. Les skavens s'infiltrèrent en profondeur, saturant la défense sylvestre de receveurs potentiels afin de marquer un TD éclair dont ils ont le secret. Les elfes ripostèrent et Skirit Lame-Noire, la Vermine de Choc des Rats, en aurait fait les frais sans la vigilance de son apothicaire. Un sauvetage bénéfique quand on voit l'influence qu'aura le capitaine sur la suite de la rencontre (il terminera le match crédité de deux sorties et d'un KO). Malgré la vaillance des sylvains, tout semblait en place pour l'ouverture rapide du score mais c'était sans compter sur la maladresse Kniuk le Rusé qui rata la transmission qui lui ouvrait le chemin du TD. Les elfes profitèrent alors de l'erreur de leurs adversaires pour dégager leur défense. En quelques blocks, ils libérèrent la balle tombée au milieu d'un groupe de rats et d'une passe, ils renversèrent le jeu. Malheureusement, sous la pression skaven, le lancer s'avéra mal ajusté et la balle échoua dans l'herbe...

Sans hésitation, Cryutch Pattes-Dorées, le lanceur des Rats, s'empara de ce ballon mort, ajusta sa passe qui trouva les bras d'un de ses coureurs d'égoûts qui s'empressa alors d'ouvrir le score. Les Rats prenaient la tête (1-0).

L'heure était venue pour les sylvains de sonner la charge mais ils n'étaient déjà, à ce moment du match, plus que 10 sur le terrain. Rien d'insurmontable toutefois quand on connait l'agilité des elfes et leur capacité à se trouver des espaces. De fait, les elfes ne furent pas loin de voir leur première possession offensive se concrétiser. Bien que cerné de toute part et bien qu'ayant perdu la balle au milieu de la mélée, Mahtalyth gratifia le public d'une action de grande classe. La Danseuse de Guerre bondit au dessus de ses adversaires, ramassa le cuir entre deux skavens médusés, plaqua un Coureur d'Egoût qui se trouvait sur sa route, et s'enfonça à grandes enjambées dans le backfield des Rats. Elle ne fut rattrapée qu'à quelques yards de la ligne mais elle paya cher sa témérité. En effet, d'un superbe blitz, les skavens l'envoyèrent rejoindre la fosse aux blessés sévèrement touchée à la jambe (elle manquera le prochain match). Cryutch, très en jambe dans cette partie (le lanceur terminera le match avec 4 passes, 44 yards à la passe et 44 yards à la course), tenta une ultime passe pour faire le break avant la pause mais ses avants s'avérèrent incapables de réceptionner l'offrande.

A 1-0 à la mi-temps, tout semblait encore possible mais le mal était déjà fait. En comptant les blessés et les KO, ce ne sont que huit elfes sylvains qui reprenaient le match à l'invitation de l'arbitre. La partie se transforma alors en Fort-Alamo, les Pas Vu Pas Pris tentant de former une cage autour de leur porteur. Peine perdue ! Les Rats profitèrent de leur large supériorité numérique pour mettre à mal leurs adversaires, envoyant au passage quelques elfes supplémentaires rejoindre le banc, récupèrent le cuir qu'ils allèrent déposer dans l'en-but pour le 2 à 0.

Les cinq elfes qui s'alignèrent au coup d'envoi suivant tentèrent bien alors de protéger le cuir, Vicathel, la Danseuse de Guerre, pensant retarder l'échéance en portant le ballon dans le coin du terrain. Mais il ne fallu pas longtemps à la horde d'hommes-rats pour venir l'en dénicher. Un blitz bien senti libéra le cuir à portée de Striei Noir-Manteau qui s'en alla inscrire son deuxième TD du match (3-0).

Et les elfes allaient boire le calice jusqu'à la lie. Sur l'ultime coup d'envoi de la partie et bien qu'ayant récupéré quelques KO, les Pas Vu Pas Pris se faisaient à nouveau contrer. Cryutch Pattes-Dorées se connectait avec sa cible favorite, Striei Noir-Manteau, qui s'offrait un triplé pour son premier match (4-0).

L'homme en noir pouvait siffler la fin du match sur cette ultime action et renvoyé les 22 acteurs aux vestiaires. Inutile de dire que les troisième mi-temps allaient être vécues bien différemment selon le camp, la seule satisfaction des elfes étant d'avoir échappé à la grande-faucheuse ce qui leur laisse encore toute leur chance pour la suite de la compétition. Côté Rats, la couleur est annoncée et il faudra se méfier des poilus dans cette Division 2.


Mordheim Reapers: 4 - 0 :Pas Vu Pas Pris
Temps: beau, pelouse en parfait état.

TD pour les Reapers: Striei Noir-Manteau (3), Kniuk le Rusé (1).
TD pour les Pas Vu Pas Pris: -

Sorties pour les Reapers: Skirit Lame-Noire (2), Minticht (1).
Sorties pour les Pas Vu Pas Pris: Trielyth (2).

JPV pour les Reapers: Whutuk Long-Museau (1).
JPV pour les Pas Vu Pas Pris: Amallara (1).


Dernière édition par Uphir le Lun 27 Juil - 22:22, édité 2 fois
Uphir
Uphir
Mercenaire humain de renom (et viril)

Messages : 219
Date d'inscription : 05/07/2009
Age : 41
Localisation : Là où les Vents du Chaos me portent...

Revenir en haut Aller en bas

L'année du Rat Empty Re: L'année du Rat

Message par Uphir le Lun 27 Juil - 21:57

LES REAPERS TOUTES GRIFFES DEHORS !

Rumeurs de dissolution, menace de quitter la ligue pour cause de règlement trop obscur... les Rage Against the Poppins avaient ils vraiment l'esprit à disputer un match de Blood Bowl à l'heure de pénétrer sur le terrain pour cette deuxième journée de la Ligue Bugman ? C'est sans doute la question qu'ont du se poser les quelques 18.000 spectateurs présents dans le stade en apercevant les chaotiques affublés de sex-toys en plastique jaune en guise de couvre-chef. A dire vrai, leurs adversaires eux même en furent les premiers surpris, et même si l'étrange rituel pris fin lorsque l'arbitre porta le sifflet à sa bouche pour le coup d'envoi de la rencontre, on se souviendra longtemps de cette entrée en matière si particulière. Du reste, si le coach des Rage avoua à l'issue de la partie que ce rite avait pour but de s'attirer les faveurs des Dieux du Chaos et de rappeler à ses joueurs que leurs cornes devaient servir à autre chose qu'à s'amuser, cela ne sembla pas influer sur le résultat final. La faute sans doute à des skavens en pleine confiance après leur grosse performance de la première journée (victoire 4 à 0 face au Pas Vu Pas Pris).

Car si il est une équipe en forme en ce début de championnat, c'est bel et bien des Reapers dont il s'agit. Les chaotiques eurent beau multiplier les blocages et les blitz, les poilus firent plus que résister au combat physique imposé par leurs adversaires. Non seulement ils ne perdirent que trois joueurs sur KO mais ils furent également les seuls à réussirent une sortie sur le match par l'intermédiaire de leur trois-quart Minticht. Dès lors, le jeu vif et rapide des skavens put se mettre en place et dans le maniement du cuir, ils se montrèrent bien plus adroits que leurs opposants.

Pourtant, à l'image de leur premier match, les Reapers entamèrent la partie par une faute de main. La première passe du match, pourtant à très courte distance, manqua sa cible et le ballon termina sa course dans le gazon, à égale distance des deux blocs équipes. Chaotiques et skavens se ruèrent alors vers l'objet de toutes les convoitises et au coeur de la mélée, se furent les Reapers qui s'emparèrent du graal. Dès lors, la bataille pour le cuir ayant mobilisé de nombreux joueurs des Rage, il fut facile pour les rats de déborder les deux derniers défenseurs restés en protection dans le backfield. Et c'est Minticht, décidément très en vue dans ce match, qui franchit la ligne victorieusement (1-0).

Les Rages se lancèrent alors à l'assaut du camp adverse mais leur incapacité à "faire mal" à leurs adversaires les empêchèrent de faire progresser suffisament la balle et la mi-temps fut sifflée sur le plus petit des écarts.

Qu'à cela ne tienne, les chaotiques s'alignèrent pour la deuxième mi-temps, bien décidés à faire exploser la défense adverse et à exploiter leur possession offensive. Mais c'était sans compter sur la fourberie des rats. En effet, il est de coutume de dire que "la meilleure des défenses, c'est l'attaque !", un principe que les Reapers allaient mettre en oeuvre avec succès. Avant même que le coup de sifflet ne soit donné, ils se ruèrent à l'assaut du camp adverse grâce à un blitz venu au bon moment. En quelques secondes, ils saturèrent le backfield des Rage, infiltrant de nombreux joueurs et mettant la pression sur les deux hommes-bêtes placés en position de relanceur. Il ne fallut que quelques esquives à l'inévitable Striei Noir-Manteau pour faire parler la poudre. Le coureur d'égout se joua de deux adversaires, ramassa le cuir, et pénétra dans l'end-zone pour le 2 à 0. Il incrit ainsi son 4ème TD en deux matchs et affole les compteurs, même si en l'occurence, il faut bien reconnaître qu'il fut aidé sur ce coup là par la maldresse des hommes-bêtes qui échouèrent dans leurs tentatives pour ramasser le cuir.

Ce break rapide et qui plus est en contre coupa les jambes des Rage qui n'avaient pas besoin de cela. Ils tentèrent bien de donner le change en formant une cage élargie et en progressant de quelques yards dans le terrain des Reapers, mais l'envie n'y était plus. Tout le contraire des skavens bien décidés à enfoncer le clou. Il fallu plusieurs longues minutes de bagares féroces avant que se dessine l'issue de la rencontre. Les porteurs de ballon se succèdèrent, d'un côté comme d'un autre, et tous furent rapidement jetés à terre pas des blitz violents. Mais au coeur des combats, c'est une fois de plus l'habileté des rats qui fit la différence. Kniuk le Rusé, à peine remis d'un puissant coup de cornes infligé par un homme-bête rageur, se remit sur ses pattes, ramassa le cuir au milieu de la mélée, et s'en alla défier le dernier défenseur qu'il effaça d'un rapide crochet sur l'extérieur (3-0).

Les supporters des Reapers pouvaient alors laisser éclater leur joie et savourer l'excellent début de saison de leurs protégés. Deux victoires en autant de matchs, 7 TD inscrits et aucun encaissé. Les skavens semblent avoir le vent en poupe. Du côté des Rage, la consolation viendra du fait que l'équipe a montré un tout autre visage que lors du premier match, perdu 2 à 0 sur abandon. Les chaotiques ont du potentiel et même si leur jeu est encore un peu brouillon, la course aux play-offs ne fait que commencer.


Mordheim Reapers: 3 - 0 :Rage Against the Poppins
Temps: beau, terrain en terre battue.

TD pour les Reapers: Striei Noir-Manteau (1), Kniuk le Rusé (1), Minticht (1).
TD pour les Rage: -

Sorties pour les Reapers: Minticht (1).
Sorties pour les Rage: -

JPV pour les Reapers: Cryutch Pattes-Dorées (1).
JPV pour les Rage: La Hyène (1).


Dernière édition par Uphir le Mar 28 Juil - 22:12, édité 1 fois
Uphir
Uphir
Mercenaire humain de renom (et viril)

Messages : 219
Date d'inscription : 05/07/2009
Age : 41
Localisation : Là où les Vents du Chaos me portent...

Revenir en haut Aller en bas

L'année du Rat Empty Re: L'année du Rat

Message par Ulgrim le Mar 28 Juil - 20:19

Bien joué, décidément, ami skav' Wink Il semble que la chance soit toujours de ton côté, mais après tout, la peau trouée d'un skaven ne vaut pas bien chère sur un terrain de Blood Bowl, attention que les vents du Chaos ne te deviennent pas défavorables .... Twisted Evil

Bravo et bonne suite pirat
Ulgrim
Ulgrim
Admin

Messages : 770
Date d'inscription : 30/06/2009
Localisation : Pas loin de la ligne de TD :)

http://bloodbowl.hostoi.com/index.php?p=#s

Revenir en haut Aller en bas

L'année du Rat Empty Re: L'année du Rat

Message par Uphir le Mar 28 Juil - 22:14

Tsssssssiiiiiiiiii... Z'oreilles pointues courir vite, mais nous plus méchants ! Bêtes à cornes plus méchantes, mais nous plus rapides ! Tsi tsi... jamais rattraper nous, nous plus malins ! Tsi, nous pas peur ! Twisted Evil
Uphir
Uphir
Mercenaire humain de renom (et viril)

Messages : 219
Date d'inscription : 05/07/2009
Age : 41
Localisation : Là où les Vents du Chaos me portent...

Revenir en haut Aller en bas

L'année du Rat Empty Re: L'année du Rat

Message par Uphir le Jeu 6 Aoû - 23:07

JAMAIS DEUX, SANS TROIS:

Forts de leur deux victoires et de leur défense infranchissable (0 TD encaissé depuis le début du tournoi), les Reapers attendaient de pied ferme les Red Rockets qui se déplaçaient hier soir dans la cité maudite de Mordheim pour le compte de la 3ème journée de la Ligue Bugman. De leur côté, les nains, auteurs d'un début de saison courageux (1 victoire, 1 défaite), n'entendaient pas faire de la figuration et espéraient profiter de ce déplacement pour capitaliser leur victoire de la journée précédente. Du reste, si avec 4 TD inscrits en deux matchs, un bon bilan pour des nains, l'attaque des Rockets semblait en mesure de percer la muraille skaven, on était en droit d'être plus inquiet concernant la défense des barbus, déjà battue à 4 reprises, à l'heure d'affronter l'une des meilleures attaques du championnat (7 TD inscrits en deux matchs pour les Reapers). La partie promettait donc un haut niveau tactique et si elle fut avare en TD et en action d'éclat comme en témoigne une note finale assez faible (13/20), elle offrit un beau suspens, les deux équipes étant bien décidées à ne pas commettre la moindre erreur.

Comme à leur habitude depuis le début de la compétition, les Reapers choisirent de recevoir la balle en premier mais on s'aperçu très vite que les skavens étaient désireux de répondre au défi physique de leurs adversaires. En effet, alors qu'ils aiment habituellement à saturer la défense adverse de receveurs potentiels pour ensuite combiner passe et touchdown rapide, les rats choisirent cette fois de progresser en cage. Pour leur défense, il faut bien reconnaitre que disposés en profondeur et couvrant parfaitement la largueur du terrain, les nains formaient un rideau particulièrement dissuasif. La balle solidement ancrée dans les mains de leur lanceur, Cryutch Pattes-Dorées, dont l'accroissement aussi rapide qu'inexpliqué de la masse musculaire faisait l'objet de toutes les discussions d'avant match, les locaux tentèrent donc de percer la défense adverse. Ils essayèrent sur l'aile gauche dans un premier temps, sans succès, puis basculèrent le jeu sur l'aile opposée, sans plus de réussite. La faute à des Rockets bien en place, patients, solides, et surtout particulièrement agressifs. En effet, dans les premières minutes de la rencontre, on compta pas moins de quatre joueurs des Reapers sortis sur ko dont le coureur d'égout vedette Striei Noir-Manteau. Privés de la vitesse de leur scoreur numéro 1, qui du reste ne revint pas du match, l'attaque des hommes-rats s'essoufla dans une guerre d'usure largement à l'avantage de leurs adversaires. Et pour la première fois cette saison, le drive offensif des Reapers semblait vouer à l'échec. C'était toutefois sans compter sur un détail que nul n'aurait pu prévoir: l'impatience de Bryn Kulgur-Troll !

Si il est des joueurs d'une efficacité redoutable sur un terrain de Blood Bowl, les tueurs de troll sont incontestablement de ceux-là. Le problème, c'est qu'à l'image de leur performance sur les champs de bataille du Vieux Monde, les "crêtes oranges" souffrent d'un manque flagrant de discipline. Qu'est ce qui passa par la tête de Bryn à ce moment de la partie, nul le sait, mais le pilier des Rockets qui s'était jusqu'ici tenu en retrait des combats fonça au coeur de la mélée, couchant au passage un trois-quart skaven qui se trouvait sur sa route. Et si l'action eu le mérite de faire lever le public, elle déséquilibra la défense des visiteurs. Oh, ce n'était pas une faille immense, tout juste une petite brèche entre deux bloqueurs... mais c'était un trou suffisamment grand pour qu'un skaven s'y engouffre. Avec beaucoup d'expérience, Cryutch pris l'intervalle et traversa le terrain. Ses congénères firent parler leur vitesse pour le couvrir du mieux qu'ils le purent et malgré un retour désespéré de la défense naine, le lanceur des Reapers usa de sa supériorité physique pour rafuter le dernier adversaire entre lui et la ligne et inscrire le premier touchdown de la partie Les rats viraient en tête contre le cours du jeu (1-0).

Avec l'avantage au tableau d'affichage et une stratégie d'attaque peu orthodoxe pour des skavens qui leur avaient permis de grignoter au maximum l'horloge, une donnée importante contre des équipes lentes, les Reapers pouvaient voir la fin du premier acte avec sérénité. En fait, leur avenir allait s'avérer encore plus radieux lorsque sur un blocage anodin en toute fin de mi-temps, Minticht envoya Bryn Kulgur-Troll à l'infirmerie, commotionné: une façon comme une autre de le remercier pour son erreur défensive. Le trois-quart skaven augmentait ainsi son quota de sorties d'une unité faisant de lui le meilleur bloqueur de son équipe (3 sorties). L'arbitre renvoyait les 22 acteurs au vestiaire sur ce fait de jeu.

Les Rockets revinrent sur le field plus déterminés que jamais et bien décidés à remettre rapidement les "poings sur les i". De fait, ils égalisèrent dès le coup d'envoi... au nombre de sortie ! En effet, sur la ligne de scrimmage, les nains affichèrent en toute logique leur supériorité. Réduit à 10 dès l'entame du deuxième acte, la défense des Reapers su qu'elle allait souffrir pour stopper la tortue naine. Malheureusement pour les Rockets, son duo de coureurs s'avéra incapable de ramasser le cuir tombé loin dans leur moitié de terrain. Il n'en fallu pas plus aux skavens pour tenter le tout pour le tout: profitant de leur vitesse et des ouvertures laissées par leurs adversaires sur les ailes, les rats s'infiltrèrent de toute part et réussirent à scinder l'équipe adverse en deux: d'un côté, le gros des forces naines mobilisé sur la ligne d'engagement et de l'autre, les coureurs coincés près du point de chute du cuir. Les spectateurs retinrent leur souffle, conscients que la partie risquait de basculer en ce début de deuxième mi-temps.

Malgré la pression, les nains réussirent à mettre la main sur l'ovale mais ils furent dans l'incapacité de se dégager proprement, leur tentative de passe échouant au pied de l'infortuné coureur... prêt, trop prêt, de leur propre en-but. Il n'en fallu pas plus à Cryutch Pattes-Dorées pour accroître son capital touchdown. Le lanceur, décidément très bon hier soir, blitza le dernier adversaire devant lui, récupéra le cuir, et protégés par ses coéquipiers, pénétra pour la deuxième fois de la soirée en terre promise. Les Reapers réussissaient le break sur une manoeuvre audacieuse pour la plus grande joie de leurs fans (2-0).

Il faut bien le reconnaître, ce deuxième TD coupa les pattes des Rockets et le match baissa en intensité. Quasi assurés de la victoire, les rats gérèrent leur avance en ralentissant au maximum la tortue naine par des blocages et des blitz éclairs. Et si ils ne cherchèrent pas forcément à éviter le contact, ils devinrent beaucoup plus prudents après qu'un de leur trois-quart soit tombé sous les coups de boutoir d'un bloqueur nain (l'apothicaire évitera au malheureux une mauvaise blessure, et le joueur ne devrait manquer qu'un match avant de pouvoir retrouver les terrains). Il était dit que même sur le terrain de l'engagement physique, les Rockets ne réussiraient pas à l'emporter. Kreeyz, la deuxième vermine de choc des Reapers, bien plus en vue que son capitaine par ailleurs totalement transparent sur ce match, s'offrit le luxe d'envoyer un bloqueur nain dans la fosse, salement touché à la jambe (une blessure très handicapante qui laissa perplexe le soigneur des Rockets).

2 à 0 au tableau d'affichage, 2 à 2 au tableau des sorties... il ne restait plus qu'aux barbus à sauver l'honneur pour ne pas repartir bredouille de la Warpstone Arena. Malheureusement pour eux, leurs adversaires ne l'entendait pas de cette oreille (pointue ?). La cage progressa jusque dans le dernier tiers du terrain adverse mais à quelques minutes de la fin du match, les skavens parvinrent à mettre leurs pattes griffues sur le porteur de balle et à le mettre à terre. Bien que le rebond fut favorable au Rockets, l'en-but restait hors de portée, même pour leur joueur le plus rapide. Les ratons pouvaient lever les bras au ciel pour féter cette nouvelle victoire. Un geste dont ils commencent à avoir l'habitude !


Mordheim Reapers: 2 - 0 :Red Rockets
Temps: légèrement couvert, terrain en terre et touffes de gazon.

TD pour les Reapers: Cryutch Pattes-Dorées (2).
TD pour les Red Rockets: -

Sorties pour les Reapers: Minticht (1), Kreeyz (1).
Sorties pour les Red Rockets: Butrek (1), Skudal (1).

JPV pour les Reapers: Kreeyz (1).
JPV pour les Red Rockets: Raur (1).


Dernière minute: Alors que les Mordheim Reapers défendront leur place de leader de la Division 2 la semaine prochaine face aux Kass'Cranes (tout comme les skavens, les orques sont invaincus: 2 victoires, 1 nul, 7 points), des sources proches du club ont confirmé que les rats étaient sur le point de faire signer un "big guy" pour compléter leur ligne offensive. Si l'identité du rat-ogre recruté n'était pas encore connue hier au soir, tout laisse à penser qu'il devrait, sauf problème médical, prendre part au choc de la semaine 4.
Uphir
Uphir
Mercenaire humain de renom (et viril)

Messages : 219
Date d'inscription : 05/07/2009
Age : 41
Localisation : Là où les Vents du Chaos me portent...

Revenir en haut Aller en bas

L'année du Rat Empty Re: L'année du Rat

Message par Uphir le Jeu 20 Aoû - 21:52

LES REAPERS KASSENT LES CRANES:

De nombreux observateurs et supporters avaient entouré, sur-ligné, coché sur leur agenda cette 4ème semaine de la Ligue Bugman. En effet, pour beaucoup, cette journée était l'un des tournants de la saison puisque le championnat rentre désormais dans sa dernière ligne droite. Autant dire que les équipes mal classées à l'issue de leur 4ème match risquent fort d'être dépourvues quand les play-offs seront venus. Hasard du calendrier, les Mordheim Reapers (3 victoires, 0 nul, 0 défaite et 9 points) affrontaient les Kass'Cranes (2 victoires, 1 nul, 0 défaite et 7 points) pour ce qui s'annonçait comme LE choc de la Division 2. L'enjeu était d'autant plus grand qu'à la faveur de leur victoire 4 à 0 contre les Rages against the Poppins en match avancé, les Divas du Dancing occupaient désormais la 1ère place de la poule au coup d'envoi de la rencontre. Skavens et orques étaient donc bien conscient de l'importance du match et l'on s'attendait à du beau spectacle. Du reste, on ne fut pas déçu !

Une fois n'est pas coutume, les rats perdirent le toss, et furent contraints de céder la première possession de balle à leurs adversaires, chose qui ne leur était jamais arrivée depuis le début de la ligue. Est-ce ce non événement qui mit le feu aux tribunes ? Impossible à dire mais toujours est il qu'une bagarre générale se déclencha dans les gradins et il fallu plusieurs minutes au service d'ordre pour ramener le calme. L'arbitre, comme le prévoit le règlement, imputa cette interruption sur le temps de jeu des deux équipes.

C'est donc avec une horloge déjà entamée que les orques, qui ne sont sans doute pas les joueurs de Blood Bowl les plus rapides, prirent possession de la balle. Sur la ligne d'engagement, les peaux vertes firent parler la testostérone et très rapidement, le banc des Reapers croula sous la masse des joueurs KO. Parmi les victimes de la vague verte, Kreeyz, l'une des Vermines de Choc sur laquelle les skavens comptaient s'appuyer pour tenir le choc, sorti rapidement du terrain pour ne plus y revenir, méchamment sonné par un violent bourre-pif. Et les rats n'étaient pas au bout de leurs déconvenues; sous les vivas de la foule, Masskut Cass' Tibias, le rat-ogre, dernière recrue des Reapers, s'élança pour sa toute première intervention. Malheureusement, son adversaire ne l'entendit pas de cette oreille et la terrible créature s'effondra de tout son long, le nez dans la terre...

Tout ne fut pourtant pas négatif dans l'entame de match des Reapers. On connaît la solidité de la défense des skavens, cette dernière n'ayant jamais été prise à défaut en trois matchs. Grâce à un pressing haut et à la supériorité physique de leur lanceur vedette, Cryutch Pattes-Dorées -qui sera élu Joueur le Plus Valable à la fin de la rencontre-, les rats parvinrent à mettre la balle à terre à plusieurs reprises en couchant successivement les porteurs adverses. Mieux encore; sur un bloc anodin, Whutuk Long-Museau allongea Rakhuk. Le trois-quart orque ne se releva pas, et c'est en voyant le pouce incliné vers le bas de l'arbitre que les supporters comprirent que le peau verte était mort ! Le cadavre fut évacué du terrain et à l'image de leur match précédent contre les Red Rockets, les Reapers montraient qu'ils étaient capables de faire mal aux équipes les plus solides.

Cette agressivité, couplée à un positionnement défensif astucieux, conduisit les Kass'Crânes à concentrer leur offensive sur leur aile droite, non loin de la ligne de touche... beaucoup trop près du bord du terrain. C'est en effet à ce moment là que Masskut, remis de ses émotions, se mit en action. Le terrifiant rat-ogre plongea au coeur de la mêlée et en quelques minutes, ce ne furent pas moins de trois joueurs orques qui furent jetés en pâture au public par le monstre rendu frénétique par l'odeur du sang. La foule, magnanime, se contenta de sévèrement bousculer les peaux vertes sans toutefois leur faire grand mal. Mais même si les orques s'en sortirent sans trop de casse, les skavens avaient pris l'ascendant numériquement et rapidement, le porteur de balle se retrouva entourée par pas moins de quatre adversaires, avec pour seul perspective, une visite gratuite des tribunes. En désespoir de cause, l'orque arma son bras pour tenter une passe vers l'un de ses coéquipiers esseulé dans l'en-but. L'idée était belle et l'action aurait pu rentrer dans la légende de la Ligue Bugman... si elle avait réussi !

En effet, même pour un lanceur expérimenté, c'était une passe très difficile. Les skavens levèrent les bras pour faire barrage à l'ovale et ils parvinrent à dévier sa trajectoire. La balle termina en touche et le public facétieux renvoya la balle à l'autre bout du terrain, non loin de l'en-but des Kass'Cranes. Il y eut un bref moment de répit, le temps pour les deux équipes de réaliser où se trouvait le ballon, et ce fut le rush ! Au petit jeu du sprint départ arrêté, les Coureurs d'Egoûts ne souffrent que de peu de concurrence. Parti de très loin, Kniuk le Rusé fut pourtant le premier sur la balle qu'il ramassa au nez et à la barbe de Boguts, seul peau verte a voir pu suivre le skaven dans sa course. Avec abnégation et beaucoup de courage, le gobelin se jeta sur le coureur, espérant le faire chuter avant qu'il ne franchisse la ligne. Mais d'un geste vif et précis, son adversaire l'attrapa à la gorge et lui enfonça profondément ses griffes dans la jugulaire. Le minus s'effondra sur le sol dans une gerbe de sang, sans vie ! Sous les cris de la foule hystérique, Kniuk le Rusé n'eut plus qu'à franchir les quelques yards le séparant de la ligne. Les Reapers ouvrait le score sur le buzzer (1-0).

Avec un body count de -2, une attaque stoppée et un TD encaissé en contre, le moral des Kass'Cranes au moment de revenir sur le terrain pour la deuxième mi-temps était au plus bas. Cela se manifesta très rapidement lorsqu'ils s'alignèrent au contact de la ligne centrale, offrant ainsi aux skavens la possibilité de cogner en premier. Ayant sans doute trouvé le jeu marrant, Masskut Cass' Tibias en profita pour pousser un nouvel orque en touche. Décidément, le public était gâté !

Les Reapers envahirent l'aile droite des peaux vertes, prenant de vitesse leur défense et profitant de leur supériorité numérique à ce moment de la partie (10 contre 9). Tout semblait prêt pour un break rapide des skavens mais c'était sans compter sur la maladresse de Snivoir qui commis une grossière faute de main au moment de réceptionner la passe décisive. Les orques en profitèrent pour resserrer leurs rangs et une grosse mêlée s'ensuivit au cours de laquelle le ballon changea de mains à plusieurs reprises. Les combats furent acharnés mais malgré leur supériorité physique, jamais les Kass'Cranes ne parurent en mesure d'assurer la protection du cuir, si bien qu'au plus fort de la bagarre, l'ovale fini à nouveau à terre. Il n'en fallu pas plus pour que Kniuk le Rusé fasse parler son agilité et sa rapidité. Le Coureur d'Egout s'infiltra entre deux orques, ramassa le ballon, se faufila entre la touche et la défense orque qui n'avait pu couvrir en totalité la largeur du terrain, et sprinta jusqu'à l'en-but, s'offrant ainsi le doublé et le break à son équipe (2-0). Une action de grande classe qui prouve, s'il en était besoin, qu'il ne faut pas beaucoup d'espace aux skavens pour faire mouche.

Paradoxalement, c'est à ce moment de la partie que les orques, blessés dans leur orgueil, semblèrent enfin sortir de leur léthargie. Avec énergie, ils malmenèrent leurs adversaires sur la remise en jeu et parvinrent à former une petite cage dans la moitié de terrain des Reapers. Il en fallu plus pour décourager la solide défense des rats qui réussi à mettre la main sur le porteur de balle peau verte et à le jeter à terre. Le cuir bien capricieux ricocha alors sur plusieurs joueurs, incapable de l'attraper, et après une dizaine de rebonds et de tentatives infructueuses, il sauta littéralement dans les mains du monstrueux Ulgrot Tear'Thigh. L'orque noir, tout surpris de se retrouver en position de coureur, s'élança vers la terre promise, balayant tout sur son passage. Ni Kniuk le Rusé, écarté d'un grand coup de torse, ni Cryutch Pattes-Dorées, lancé à sa poursuite, ne parvinrent à le faire chuter. Et lorsqu'il se retrouva cerné par trois adversaires à quelques yards de l'en-but, il eu la présence d'esprit de transmettre le ballon à Rikrad qui l'avait accompagné tout au long du chemin. Le blitzer n'eut plus qu'à conclure cette action magnifique, tout en puissance et en collectif, par un TD en bout de ligne. Les Reapers encaissaient là leur premier TD de la saison mais restaient devant au score (2-1).

Bien que tardive, la réaction des Kass'Cranes n'en était pas moins belle. Malheureusement, le chrono implacable indiquait que la victoire ne pouvait plus échapper aux Reapers. Il y eu bien quelques échanges d'amabilité entre les deux blocs équipe sans que plus aucune sortie ne soit enregistrée. Les skavens pouvaient savourer cette nouvelle victoire qui leur permettaient de reprendre la tête de la division 2 avec une fiche parfaite de 4 victoires. Les orques quant à eux sortaient la tête basse, conscients d'avoir été décrochés du groupe de tête, la perte de deux des leurs accentuant encore un peu plus le sentiment d'être passé au travers du choc de la 4ème journée.


Mordheim Reapers: 2 - 1 :Kass'Cranes
Temps: beau, terrain en terre.

TD pour les Reapers: Kniuk le Rusé (2).
TD pour les Kass'Cranes: Rikrad (1).

Sorties pour les Reapers: Whutuk Long-Museau (1), Kniuk le Rusé (1).
Sorties pour les Kass'Cranes: -

JPV pour les Reapers: Cryutch Pattes-Dorées (1).
JPV pour les Kass'Cranes: Makast (1).


Dopage ? Alors que la saison s'approche de son terme, de plus en plus d'observateurs s'interrogent sur les performances hors normes des Reapers, et notamment sur les capacités physiques de leur lanceur vedette, Cryutch Pattes-Dorées. En effet, si l'accroissement musculaire soudain du skaven avait fait l'objet de nombreuses questions de la part des dirigeants de la Ligue Bugman la semaine passée, une nouvelle étude réalisée sur les performances du numéro 7 des Reapers lors de ses dernières sorties a démontré que son agilité était proche de celle d'un elfe sylvain. Il appert que sur les actions mettant en avant la coordination corporelle et la vivacité musculaire plus que la force brute, Cryutch obtient un taux de réussite équivalent à un trois-quart sylvestre. Mieux encore; sur les passes, le skaven fait montre d'une précision elfique, et dans le difficile exercice des ramassages de ballon sous pression, il est tout simplement plus performant qu'un lanceur elfe ! Devant de telles performances, on ne peut que s'interroger. Cryutch est-il un imposteur ou est-il simplement béni par le Rat-Cornu ?
Uphir
Uphir
Mercenaire humain de renom (et viril)

Messages : 219
Date d'inscription : 05/07/2009
Age : 41
Localisation : Là où les Vents du Chaos me portent...

Revenir en haut Aller en bas

L'année du Rat Empty Re: L'année du Rat

Message par Uphir le Dim 30 Aoû - 21:58

LES REAPERS TIENNENT LEUR RANG:

La plupart des bookmakers avaient refusé de prendre les cotes pour ce match de la cinquième journée de la Ligue Bugman opposant les Mordheim Reapers aux StormBringers. En effet, le duel semblait des plus déséquilibré sur le papier avec d'un côté, des skavens insolents de réussite et leader de leur division (4 victoires / 0 nul / 0 défaite, 12 pts) et de l'autre les StormBringers, lanterne rouge, avec un bilan des plus mitigés (0 victoire / 1 nul / 3 défaites, 1 pt). Autant dire que personne n'aurait misé un écu sur les pauvres humains, promis à un massacre et à une belle déculotté, au point que même Cabal +, diffuseur officiel des matchs, avait demandé le décalage de la rencontre initialement prévue en prime time mardi soir au vendredi après midi, horaire des plus improbables pour un match de Blood Bowl.

Aussi, à l'heure où les estivants vont à la plage prendre un bain de soleil, ce sont quelques 22.000 spectateurs, majoritairement des fans des Reapers, qui prirent place dans les gradins pour assister à l'humiliation des StormBringers. L'ambiance était pour le moins à la fête, et les joueurs originaires de Mordheim firent leur entrée sur le terrain avec l'assurance des équipes à qui rien ne peut arriver. Et même la perte du tirage au sort ne sembla pas les affecter particulièrement.

Seulement voilà, ce qui fait le charme du Blood Bowl, c'est que tout, absolument tout, peut arriver, et l'issue d'un match n'est jamais connue à l'avance. Les StormBringer commencèrent timidement la partie, Hans Delchasam, le lanceur, s'offrant même le luxe de cafouiller son ramassage de balle, provoquant l'hilarité des rats. Mais petit à petit, les humains prirent de l'assurance. Très rapidement, leurs blocages se firent plus hargneux, leurs blitz plus rageurs, et le banc des Reapers commença à se remplir de manière inquiétante. Un, deux, puis trois joueurs sortirent du terrain sur KO, et Whutuk Long-Museau ne tarda pas à rejoindre la fosse des blessés, la jambe brisée par un blitzeur adverse. Mené par un Kurg Taciturne des grands soirs -l'ogre réalisa un match plein, suivant quasi à la perfection le plan de jeu de son coach-, le pack humain monta tranquillement en puissance au fil du match, au contraire des skavens incapables de mettre à terre leurs adversaires. De fait, il n'y aurait eu autant de maladresse dans le jeu de balle des StormBringers, les humains se seraient retrouvés en position très favorable dès l'entame de la rencontre, mais Dagonet Teegler trouva le moyen de manquer une réception facile sur une passe courte de son lanceur.

Réduit à 7 alors que la moitié de la mi-temps n'était même pas écoulée, les Reapers semblèrent enfin réaliser que le match avait commencé. Ils tentèrent donc de gêner au maximum l'attaque adverse, profitant de leur vitesse supérieure pour contrer les tentatives de renversement des humains. En supériorité numérique, les StormBringers tentèrent d'abord de percer l'aile gauche des skavens avant de basculer le jeu sur l'aile opposée. Sans succès ! Du moins dans un premier temps...

En effet, plus le match avançait et plus les Reapers semblaient au bord de la rupture. Il fallu deux blitz désespérés venus de très loin pour réussir à jeter le porteur de balle adverse au sol, et même alors, il y eu toujours un humain pour ramasser le cuir. Ce n'était plus qu'une question de minutes avant que les rats ne craquent et dans les tribunes, l'heure n'était plus aux festivités. Bien que cerné par deux adversaires, Hans Delchasam arma son bras pour porter l'estocade finale. Ce n'était sans doute pas la passe la plus difficile de sa carrière, mais il y avait malgré tout une petite pression sur les épaules du lanceur des StormBringers... une petite pression qui allait transformer son triomphe en fiasco ! La balle resta collé dans ses mains et au lieu de s'élever dans les cieux vers sa cible, elle retomba mollement aux pieds de l'infortuné Hans, directement dans les mains de Snivoir, le trois-quart skaven qui n'en demandait pas tant !

Inutile de préciser que ce fumble fit très mal aux StormBringers, aussi bien moralement que sportivement. En deux temps et trois mouvements, la balle se retrouva dans les pattes de Striei Noir-Manteau à seulement 2 yards de l'en-but, quasi hors de portée. Seul, un courageux trois-quart tenta sa chance, esquivant au passage la queue préhensile de Masskut Cass' Tibias. Et bien que l'humain réussi à envoyer son vis-à-vis à terre, il ne fit que retarder l'échéance. La balle fut renvoyée par la foule tout près de l'end zone des Stormbringers et Snivoir, à l'origine de l'action, se chargea de ramasser le cuir et de finir le travail juste avant la mi-temps. Les Reapers prenaient donc l'avantage à la pause grâce à un contre improbable et totalement contre le cours du jeu (1-0).

Ce coup du sort aurait pu complètement saper le moral des humains mais il n'en fut rien. Ils attaquèrent la deuxième mi-temps pied au plancher et bien qu'il ait à céder la possession offensive à leurs adversaires, ils tentèrent un superbe blitz avant même que l'arbitre ne siffle l'engagement. L'audacieuse manoeuvre déstabilisa le pack des Reapers qui avaient choisi de passer en force sur le côté gauche de la défense humaine. Malgré tout, les skavens semblaient enfin avoir pris conscience de l'enjeu de la rencontre et de la force de leurs adversaires d'un soir. Comme souvent quand ils sont en difficulté, ils s'appuyèrent alors sur le puissant Cryutch Pattes-Dorées. Le lanceur, qui s'impose décidément comme l'un des tous meilleurs joueurs de la ligue, gratifia le public d'un magnifique draw play, feintant la passe avant de se lancer dans une course en force sous la protection de ses trois-quarts et des Vermines de Choc. Et lorsque dans un geste de désespoir, Hans Delchasam, en position de dernier défenseur, réussi à jeter le rat à terre, ce dernier l'entraîna dans sa chute tout en lui lacérant le ventre avec ses griffes (l'humain ne doit qu'au professionnalisme de son apothicaire d'être encore en vie). Abandonnant là la dépouille de son adversaire, il se remit sur ses pattes, ramassa le cuir, et conclut l'action en solitaire. Un TD 100 % made in Cryutch ! Le break était fait (2-0).

Malgré le score, les StormBringers n'abdiquèrent pas pour autant, et au vu de ce qu'ils avaient montré depuis le début du match, ils méritaient de ne pas terminer bredouille. Les humains s'efforcèrent donc de promener les rats de gauche à droite et de droite à gauche, tout en faisant parler leur puissance physique, ce dont Minutch le Velu, jeune lanceur sorti tout droit du centre de formation et qui disputait là son premier match, n'allait pas tarder à faire les frais (patte brisée, il manquera le prochain match). La défense des Reapers se contenta de retarder l'échéance au maximum sans toutefois prendre trop de risque, et à la suite d'un beau mouvement collectif, Dagonet Teegler échappa au retour d'un trois-quart skaven et s'en alla réduire le score pour l'honneur (2-1).

Même si elle fut loin d'être convaincante, cette victoire permet aux Reapers de mettre un peu plus la pression sur les Divas du Dancing. Tous les regards se tournent désormais vers le match entre les Divas et les Kass'Cranes qui peuvent eux aussi toujours prétendre au sacre final. Une contre performance des sylvains permettraient aux Reapers d'aborder le choc de la semaine 6 avec 5 points d'avance sur leur dauphin, ce qui signifie que même en cas de défaite, ils resteraient leader de la division. Par contre, en cas de victoire des elfes, le match Reapers contre Divas aura un parfum de finale !


Mordheim Reapers: 2 - 1 :les StormBringers
Temps: beau, terrain en terre clairsemé de gazon.

TD pour les Reapers: Snivoir (1), Cryutch Pattes-Dorées (1).
TD pour les StormBringers: Dagonet Teegler (1).

Sorties pour les Reapers: Cryutch Pattes-Dorées (1).
Sorties pour les StormBringers: Gerhart Fentleberry (1), Reyan le Racontard (1).

JPV pour les Reapers: Skirit Lame-Noire (1).
JPV pour les StormBringers: Franz le Mangeur (1).


Pas de playoff pour la saison I: La nouvelle est tombée cette semaine: la saison I de la Ligue Bugman se terminera sans playoff ! En effet, les commissaires de ligue ont annoncé qu’en l’état actuel, la ligue était trop jeune pour organiser des phases finales sans le soutien d’un système de traitement automatisé fiable, ce dont les instances dirigeantes ne disposent pas pour le moment. Se pose alors la question de savoir comment sera déterminé le vainqueur de cette première édition ? Certaines rumeurs laissent entendre que l’équipe ayant acquis le plus de points toute division confondue sera sacrée championne, mais d’autres bruits indiquent que le vainqueur de la division 1 serait automatiquement titré. Une possibilité contre laquelle s’insurgent déjà certains leaders de la division 2, la répartition des poules s’étant faite de manière totalement aléatoire au début de la saison. Reste que si un certain flou artistique règne sur la fin de cette première saison, on connaît d’ors et déjà l’organisation adoptée par la Ligue Bugman pour la suite: trois divisions de 8 équipes réparties par niveau. A ce sujet, c’est le classement final de cette première édition qui permettra de déterminer les huit franchises qui rejoindront la division Elite au coup d’envoi de la prochaine ligue.
Uphir
Uphir
Mercenaire humain de renom (et viril)

Messages : 219
Date d'inscription : 05/07/2009
Age : 41
Localisation : Là où les Vents du Chaos me portent...

Revenir en haut Aller en bas

L'année du Rat Empty Re: L'année du Rat

Message par Uphir le Mar 1 Sep - 22:01

Dernière minute: Le duel tant attendu aura bien lieu ! On apprend à l'instant que les Divas du Dancing se sont imposés face aux Kass' Cranes sur le score de 2 à 0. Le choc entre les elfes sylvains et les skavens lors de la prochaine journée de la Ligue Bugman opposera donc bien les deux meilleures franchises de la ligue cette saison, toute division confondue. Pour mémoire, les deux équipes sont toujours invaincues, les Reapers occupent la tête du classement avec 5 victoires en 5 matchs et 15 points au compteur, mais leurs dauphins ne sont qu'à 2 longueurs grâce à leur fiche de 4 victoires et 1 nul. Du côté des attaques, les deux formations ont inscrit le même nombre de TD, soit 13. La différence pourrait donc ce faire sur la défense, et au petit jeu des statistiques, les rats ont une très légère avance. En effet, ils n'ont encaissé que 2 TD depuis le début de la saison là où les Divas du Dancing en ont encaissé 4. Enfin, on notera que les elfes ont "lâché" deux points face aux StormBringers, une équipe que les skavens ont battu 2 à 1... Est ce un signe ? Réponse dans les prochains jours !
Uphir
Uphir
Mercenaire humain de renom (et viril)

Messages : 219
Date d'inscription : 05/07/2009
Age : 41
Localisation : Là où les Vents du Chaos me portent...

Revenir en haut Aller en bas

L'année du Rat Empty Re: L'année du Rat

Message par Bontear le Mar 1 Sep - 22:21

foutaises, on est largement meilleur dans la division 1 Rolling Eyes

Cool
Bontear
Bontear
Détenteur du Plus grand nombre de chopes de Bugman vidées en une mi-temps (147 avec la mousse)

Messages : 912
Date d'inscription : 01/07/2009
Localisation : L'Aise Hard (Hommes-Lézards)

Revenir en haut Aller en bas

L'année du Rat Empty Re: L'année du Rat

Message par Uphir le Mar 1 Sep - 23:11

Pas si j'en crois les résultats ! Mais cela peut effectivement dire que le niveau est plus homogène... Y'avait qu'un moyen de toute façon de le savoir, c'était les play-offs mais on a eu la réponse d'Ulgrim à ce sujet. Il faudra donc attendre la prochaine saison pour savoir qui est le meilleur des meilleurs des deux divisions Wink
Uphir
Uphir
Mercenaire humain de renom (et viril)

Messages : 219
Date d'inscription : 05/07/2009
Age : 41
Localisation : Là où les Vents du Chaos me portent...

Revenir en haut Aller en bas

L'année du Rat Empty Re: L'année du Rat

Message par Icemaniack le Mer 2 Sep - 0:16

je vais réaliser la plus jolie des remontées. enfin, mes orques en rêvent

Icemaniack
Longue-Barbe Vétéran (presque sobre)

Messages : 155
Date d'inscription : 05/07/2009
Age : 48
Localisation : Liège (Belgique)

Revenir en haut Aller en bas

L'année du Rat Empty Re: L'année du Rat

Message par padkartier le Mer 2 Sep - 0:32

Je suis très honoré de lire que les champions de la loose sont une référence avant ce match peut-etre décisif Smile. Merci pour eux
padkartier
padkartier
Importateur Officiel et Exclusif de Bière Bugman

Messages : 366
Date d'inscription : 06/07/2009
Age : 48
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

L'année du Rat Empty Re: L'année du Rat

Message par Ulgrim le Sam 5 Sep - 0:27

Bon, j'espère que les danseurs de guerre des Divas pourront enfin régler leur compte à tes rats puants, nan mais ! Wink

LA ligue enquête activement sur les gonflements anormaux dont bénéficient le lanceur skaven, mais pour l'instant, sans succès.
Un enquêteur aurait reçu un colis piégé à la malepierre. C'est moche.

Très beaux résumés de match, la Ligue Bugman s'enorgueillit d'avoir un si bon conteur Wink Bravo à toi, et continue de nous accorder de si belles imprefions de match ! Wink
Ulgrim
Ulgrim
Admin

Messages : 770
Date d'inscription : 30/06/2009
Localisation : Pas loin de la ligne de TD :)

http://bloodbowl.hostoi.com/index.php?p=#s

Revenir en haut Aller en bas

L'année du Rat Empty Re: L'année du Rat

Message par Uphir le Lun 14 Sep - 23:53

UNE FINALE INACHEVEE:

Coacher une équipe de Blood Bowl n’est pas une chose aisée. Il faut savoir gérer l’égo surdimensionné de ses joueurs vedettes, offrir du spectacle à ses fans, obtenir des résultats probants pour satisfaire ses dirigeants, et assurer la pérennité de son équipe. Ainsi, au-delà du simple fait de donner des consignes à ses troupes lorsqu’elles joutent dans les stades du Vieux Monde, un coach doit également se projeter sur le long terme afin de définir un projet sportif cohérent. On comprend dès lors le poids des responsabilités qui pèsent sur un seul homme au moment de prendre une décision cruciale pour l’avenir de son équipe. En choisissant de jeter l’éponge juste après la mi-temps, l’entraîneur des Divas du Dancing avait bien conscience qu’il abandonnait là le titre à son adversaire d’un soir. Il savait également que les supporters des Divas ne lui pardonneraient sans doute pas ce geste avant bien longtemps (certains fans ont été aperçus en train de brûler leur maillot à la sortie du stade). Mais en choisissant de protéger ses joueurs plutôt que de rester jusqu’au bout sur ce terrain devenu un abattoir pour elfes sylvains, il savait aussi que c’était là la seule solution pour espérer un jour laver cet affront. Le sage sait qu’il faut parfois reculer pour mieux sauter…

Pourtant, un peu plus tôt dans l’après midi, au moment où les deux équipes pénétrèrent sur la pelouse, nul n’aurait pu prévoir la tournure qu’allait prendre les évènements. Skavens comme elfes affichaient une détermination sans faille, et les deux blocs se firent face lors du traditionnel face à face de début de match sans que personne ne baisse la tête. La tension était palpable que ce soit dans le regard des joueurs, dans la nervosité des deux coachs, ou même dans les tribunes où les supporters des deux camps agitaient frénétiquement les écharpes et autres drapeaux aux couleurs de leur équipe. Le sort de la division 2 allait se décider dans l’heure, les deux meilleures formations du groupe s’affrontant pour le compte de cette 6ème journée de la Ligue Bugman.

Sur le papier, ce choc entre le leader et son dauphin avait tout du duel équilibré; deux équipes rapides, aimant jouer le ballon, et préférant la mobilité à la protection d’une armure lourde. Aucune des deux équipes ne semblaient disposer d’un avantage particulier et chez les bookmakers, les cotes étaient quasi équivalentes. C’était sans compter sur l’agressivité des rats qui se jetèrent comme des morts de faim sur leurs adversaires dès le coup d’envoi de la rencontre.

Très vite, il devint clair que les Reapers avaient décidé de frapper vite et fort, très fort… trop fort ! Aidés par le gain du toss qui leur permis d’ouvrir les hostilités, il ne fallu que quelques minutes aux skavens pour envoyer un premier elfe dans la fosse. Et ce n’était que le début d’une longue série ! Emmenés par leurs deux Vermines de Choc entraînées spécialement pour l’occasion à viser les points vitaux pour un maximum de dégâts, les rats déployèrent une cage dans l’axe du terrain et passèrent en force au milieu de la défense elfe. Les quelques joueurs des Divas qui tentèrent de protéger leur en-but furent impitoyablement écartés du passage. Pour les plus chanceux, ils finirent à terre, le nez dans le gazon. Mais au moment où Kniuk le Rusé franchit victorieusement la ligne pour l’ouverture du score, les Divas du Dancing avaient déjà encaissé deux sorties, dont un mort (Fidèle que l’intervention de l’Apothicaire ne permit pas de sauver) (1-0).

Menés au score, les Divas du Dancing tentèrent bien de réagir mais ils furent accueillis par une véritable pluie de coup. Trois autres elfes rejoignirent la fosse. Parmi eux, le pauvre Charles victime d’une vilaine blessure qui l’handicapera à vie. On notera au passage que pour la plus grande joie des fans des Reapers, Masskut Cass’ Tibias, le rat ogre, s’offrit la première sortie de sa carrière.

Malgré leur nette infériorité numérique, les elfes sylvains se battirent jusqu’au bout pour tenter d’égaliser avant la mi-temps. Maurice échappa même à un vilain coup de crampons de Striei Noir-Manteau, expulsé pour l’occasion, pour venir se positionner dans l’end zone. Malheureusement, la balle n’arriva jamais jusqu’à lui, Louise ne parvenant pas à se défaire du marquage des rats pour ramasser le cuir qui traînait par terre.

Ce qui se passa dans le vestiaire des Divas du Dancing à la mi-temps, nul ne le sait. Mais au moment de revenir sur la pelouse, les elfes avaient perdu toute confiance en eux. Les gémissements de leurs frères blessés, l’odeur du sang, et la perspective de devoir affronter 11 skavens à seulement 6 joueurs, et ce pendant une mi-temps complète, annihilèrent leur dernière volonté d’en découdre. Didier gratifia bien le public d’une passe courte, histoire de dire qu’il n’était pas venu pour rien, mais alors que la horde de rats s’apprêtait à se jeter toutes griffes dehors sur les quelques survivants, le coach elfiques choisi d’arrêter le massacre en concédant le match. Une décision dont on sait désormais qu’elle est difficile à prendre, surtout lors d’un match avec un tel enjeu.

Si l’on comprendra la déception des fans des Divas du Dancing de céder ainsi la première place de la division 2 sans combattre jusqu’au bout, ils pourront se réjouir en pensant que la saison prochaine, les Divas seront à nouveau là pour disputer le titre aux Reapers ou à d’autres adversaires. Dans l’histoire du Blood Bowl, nombre d’équipes ont disparu purement et simplement de n’avoir pas su s’arrêter à temps. Les Divas, eux, sont toujours là !


Mordheim Reapers: 2 - 0 :Divas du Dancing
Temps: beau, pelouse correcte.

TD pour les Reapers: Kniuk le Rusé (1), Kreeda (1 - pénalité).
TD pour les Divas du Dancing: -

Sorties pour les Reapers: Kreeyz (1), Cryutch Pattes-Dorées (1), Skirit Lame-Noire (2), Masskut Cass’ Tibias (1).
Sorties pour les Divas du Dancing: -

JPV pour les Reapers: Kniuk le RUsé (1), Cryutch Pattes- Dorées (1 - pénalité).
JPV pour les Divas du Dancing: -


Champions ? Si l’on en croit le dernier communiqué officiel du board de la Ligue Bugman, les Mordheim Reapers sont les premiers vainqueurs de l’épreuve. En effet, il semblerait qu’en haut lieu, il ait été décidé que le titre sera attribué à l’équipe ayant inscrit le plus de points au cours de la saison, toute division confondue. Or, à l’issue de la 6ème et avant dernière journée de compétition, les Reapers sont seuls en tête avec 18 points, un capital qu’aucune autre équipe de division 1 ou de division 2 n’est en mesure d’égaler au cours de la dernière journée. Malgré tout, du côté des skavens, on se refuse pour le moment à évoquer le titre, préférant attendre que l’ultime journée rende son verdict. Rappelons que pour leur dernier match de la saison, les leaders de la division 2 affronteront la lanterne rouge, l’équipe goblins des Flying Chickens qui n’a remporté qu’un seul de ses six matchs.
Uphir
Uphir
Mercenaire humain de renom (et viril)

Messages : 219
Date d'inscription : 05/07/2009
Age : 41
Localisation : Là où les Vents du Chaos me portent...

Revenir en haut Aller en bas

L'année du Rat Empty Re: L'année du Rat

Message par Ulgrim le Mar 15 Sep - 0:39

Hé bé, soit notre pauvre coach des Divas n'a pas eu de chance du tout, soit il a voulu jouer trop physique, soit les deux.... Encore que cela soit snas compter sur la chance insolente des Reapers, équipes skaven sans un seul mort depuis le début du championnat, fait rare ...
Mais bon, toutes les équipes finiront par arriver à ton niveau, et les inducements aidant, la saison prochaine risque d'être autrement plus difficile Wink

Mais bravo pour cette énième victoire, décidément, moi qui misais pas un kopek sur une équipe de rats moisis ...
Ulgrim
Ulgrim
Admin

Messages : 770
Date d'inscription : 30/06/2009
Localisation : Pas loin de la ligne de TD :)

http://bloodbowl.hostoi.com/index.php?p=#s

Revenir en haut Aller en bas

L'année du Rat Empty Re: L'année du Rat

Message par Uphir le Mar 15 Sep - 2:34

Tssssss... Hom' médecine nous avoir donner puissante médecine ! Nous forts, nous très forts ! Tssssss... Nous tout gagner, toujours !

[HRP On] Aapef n'a pas spécialement essayé de jouer physique mais moi, j'ai tout fait pour ! Par contre, je ne m'attendais pas à autant de réussite sur les jets d'armure / blessure, même avec deux Châtaignes dans l'équipe. En fait, ça m'a rappelé notre match Ulgrim où malgré nos deux équipes fragiles, j'ai passé je ne sais combien de jet d'armure alors que toi, ça ne passait pas.

Enfin, il est clair que cette saison, j'ai eu de la chance côté sortie. Je n'ai pas perdu de joueur jusqu'ici. J'attends quand même le dernier match. Y'a une tronço et moi j'aime pas les tronços.

Note: en fait, c'est pas tout à fait exact; j'ai eu un mort, par toi, lors de notre premier match, mais il a été sauvé par l'Apo Wink[HRP off]
Uphir
Uphir
Mercenaire humain de renom (et viril)

Messages : 219
Date d'inscription : 05/07/2009
Age : 41
Localisation : Là où les Vents du Chaos me portent...

Revenir en haut Aller en bas

L'année du Rat Empty Re: L'année du Rat

Message par Bontear le Mar 15 Sep - 9:29

tsss, des rats en tête, ça prouve bien que vous êtes qu'en D2, tu comprendras la saison prochaine en D1 Twisted Evil
Bontear
Bontear
Détenteur du Plus grand nombre de chopes de Bugman vidées en une mi-temps (147 avec la mousse)

Messages : 912
Date d'inscription : 01/07/2009
Localisation : L'Aise Hard (Hommes-Lézards)

Revenir en haut Aller en bas

L'année du Rat Empty Re: L'année du Rat

Message par Aapef le Jeu 17 Sep - 12:08

Je ne suis quasiment jamais allé au contact mais en gros c'était un blitz des rats, une sortie pour moi.

Au renvoi aprés le TD, je ne suis même pas allé au contact sur la LOS, tellement j'avais peur de prendre des coups :p

Foutus rats Wink

Aapef
Troll jouant collectif

Messages : 52
Date d'inscription : 04/07/2009
Age : 51
Localisation : Avé les cigales

Revenir en haut Aller en bas

L'année du Rat Empty Re: L'année du Rat

Message par Uphir le Jeu 17 Sep - 14:07

Peu importe qu'ils nous haïsssssssssent, pourvuuuu qu'ils nous craignent ! Twisted Evil
Uphir
Uphir
Mercenaire humain de renom (et viril)

Messages : 219
Date d'inscription : 05/07/2009
Age : 41
Localisation : Là où les Vents du Chaos me portent...

Revenir en haut Aller en bas

L'année du Rat Empty Re: L'année du Rat

Message par Uphir le Mer 23 Sep - 2:46

UN FINAL DE LEGENDE !

Il y a des matchs de Blood Bowl qui sont destinés à rentrer dans la légende… Des matchs qui ne font pas simplement partie de l’histoire de ce sport mais qui l’écrivent en lettres d’or et de sang… Des matchs au sujet desquels il y a ceux qui y étaient et les autres… Des matchs qui resteront à jamais gravés dans la mémoire des acteurs qui donnèrent ce jour là tout ce qu’ils avaient, et bien plus encore, pour défendre les couleurs de leur équipe… Des matchs qui ne sont pas un simple résultat dans une ligne de statistiques, mais un combat épique dont la conclusion, forcément tragique pour l’un des protagonistes, trouvera sa place aux côtés des plus grandes odyssées… Incontestablement, le match entre les Mordheim Reapers et les Flying Chickens comptant pour la 7ème et dernière journée de la Ligue Bugman fait partie de ces matchs là !

Pour être honnête, sur le papier, ce choc des extrêmes entre des Reapers, assurés de terminer en tête de la ligue, et des Chickens, bons derniers du groupe avec cinq défaites pour une seule petite victoire, n’avait pas de quoi faire frémir les foules. D’ailleurs, le coach des skavens ne s’en était pas caché: son seul objectif ? Préserver son effectif en vue de la prochaine saison. De leur côté, les gobelins ne semblaient n'avoir d’autre ambition que de faire de leur mieux pour éviter de prendre la dérouillée qui leur était promise. On se demande encore comment 20.000 spectateurs trouvèrent le courage de se déplacer pour assister à une parodie de match, comme s’en délectait par avance certains de nos confrères. Le très sérieux journal L’Epique n’avait t’il d’ailleurs pas titré la veille du match: "Chronique d’un massacre annoncé" ?

Aussi, personne ne fut véritablement surpris lorsque qu’après seulement quelques minutes de jeu, les Reapers, à la réception du cuir sur le premier coup d’envoi de la partie, ouvrirent la marque par leur coureur vedette, Striei Noir-Manteau, sur une action d’école: un blitz bien senti pour ouvrir la voie, une passe courte pour le coureur, et une poche de protection établie à quelques yards seulement de la ligne adverse contre laquelle les gobelins se contentèrent de rester à distance prudente. Pas assez en tout cas pour que Skirit Lame-Noire ne soit obligé de forcer le passage pour son porteur de balle, et en profite, par la même occasion, pour sortir le premier gobelin de la partie. Fort logiquement donc, les skavens prenaient rapidement la tête (1-0).

La machine Reapers semblait alors tourner à plein régime et l’entame de match était conforme aux attentes. Bien sûr, certains esprits chagrins ne manquèrent pas de remarquer qu’une fois de plus Masskut Cass’ Tibias se distingua de la plus mauvaise des façons peu avant le touchdown de son équipe. Le rat ogre cru bon de s’en prendre à Oreilleka’r, l’un des deux trolls des Chickens, mais encore une fois bien maladroit, la créature se retrouva les fesses par terre. Et même si le big guy entraîna sans sa chute son vis-à-vis, le fait est que la peau du troll s’avéra bien plus solide que la fourrure du rat ogre qui fut évacué sur une civière, commotionné, sous les rires du public. Ce sont sans doute ces mêmes esprits chagrins qui, dotés d’un fort sens de l’ironie, décidèrent d’attribuer le titre de joueur le plus valable au pitoyable big guy des Reapers à l’issue de la rencontre.

Mais quitte à rire du malheur des uns, autant ne pas oublier les autres, puisque dans le même temps, Topstump, le fanatique des Chickens, avait trouvé le moyen d’envoyer à grand coup de boulet son partenaire, Boyauvomit, pourtant un robuste troll, sur le banc, KO ! Comble de l’injustice, le fanatique n’obtiendra même pas la récompense suprême de meilleur joueur pour ce glorieux fait d’arme.

Le gobelin, sa chaîne et son boulet, renvoyés sur le banc par l’arbitre, Boyauvomit remit de ses émotions, les Flying Chickens s’apprêtèrent donc à recevoir le ballon pour tenter de revenir au score. Redoutant un lancer de minus par-dessus leur défense mais désireux de faire le break rapidement, les skavens s’alignèrent dans une défense mi figue, mi raisin, qui eut le mérite de ne satisfaire finalement à aucun de ses deux objectifs. Pourtant, les gobs décidèrent de prendre leur temps en déployant une solide cage en double rideau autour de leur porteur de balle. Nul doute que le coach des peaux vertes voulait optimiser le temps de présence de son barjot qui s’était faufilé dans le dos de l’arbitre juste avant la remise en jeu.

Devant la menace que représentait Cheekalob et sa tronçonneuse, menace somme toute relative vu que le joueur ne parviendra à faire que quelques sonnés avec son engin de mort, les rats décidèrent de s’employer à le mettre hors d’état de nuire. Et l’énergie qu’ils y mirent pour un résultat peu probant (Cheekalob fut envoyé à terre mais parvint à éviter la lame dentelée de son instrument), ils ne la consacrèrent pas à leur défense, tant et si bien que les Chickens purent faire progresser le cuir sans être véritablement inquiétés. Oh, ce n’était pas non plus une percée fulgurante, ils passèrent tout juste la ligne médiane, mais leur dispositif de protection semblait particulièrement efficace. Il fallu finalement un blitz désespéré et lancé de très loin par Kniuk le Rusé pour réussir à mettre la main sur le porteur de balle. Le coureur d’égout gagna son duel et ramassa la balle mais en bout de course, il se retrouva isolé au milieu de trois gobelins et à portée de Cheekalob et de sa tronçonneuse qui s’était déjà remis de bout. Bien entendu, le barjot ne se fit pas prier pour faire goûter de sa lame à l’homme rat et ce dernier, dans un réflexe de survie, se jeta à terre pour éviter le coup mortel. Sa tête heurta lourdement le gazon, il lâcha la balle, mais il était toujours en vie.

Les gobelins reprirent donc leur marche en avant, Shimloop se saisissant du cuir au passage. C’est le moment que choisit Oreilleka’r pour s’offrir sa deuxième sortie de la soirée. Profitant de l’inattention de Skirit Lame-Noire, il chargea par derrière la vermine de choc et l’envoya valser la tête la première sur l’astrogranit. On cru bien que le capitaine des Reapers ne se remettrait pas de la violence de l’impact mais comme à son habitude l’apothicaire des skavens fit des miracles, et Skirit fut rapidement remis sur pied, prêt à reprendre le combat. Encore fallait il pour cela qu’il y ait un arrêt de jeu… et sur le terrain, les choses allaient de mal en pis pour les skavens.

En effet, non seulement les Chickens possédaient toujours le ballon, mais pire, Shimloop allait réaliser sans doute l’action de sa carrière. Entouré de plusieurs skavens, il résista malgré tout à un blitz et à plusieurs blocages, se jouant de ses adversaires avec une facilité déconcertante. Rapidement rejoint par ses coéquipiers, il profita des combats alentours pour se placer à portée de touchdown. Il enchaîna alors deux esquives entre les jambes des deux derniers défenseurs qui furent surpris par son démarrage fulgurant. Le gobelin sprinta jusqu’à l’en-but sans se retourner et à la surprise générale, pénétra dans la zone au moment même où l’arbitre sifflait la mi-temps. Les Flying Chickens égalisaient au buzzer, devant des Reapers furieux de s’être ainsi fait berner (1-1).

Nul ne sait les paroles que s’échangèrent les skavens à la pause dans le vestiaire, mais les rats revinrent sur le terrain plus déterminés que jamais à faire respecter la hiérarchie de la division. Ils allaient pourtant rapidement déchanter par la faute de gobelins particulièrement ingénieux dans leur placement, protégeant à la perfection leur porteur de ballon, et n’ayant pas hésité à payer grassement l’arbitre pour qu’il laisse Cheekalob joué encore un peu avec sa tronçonneuse. Comme si cela ne suffisait pas, Boyauvomit, moins en vue que son compère depuis le début du match, se décida à jouer des poings et expédia, dès la reprise, Nhilut Oreilles-Pointues dans la fosse aux blessés. Aux dernières nouvelles, ce jeune skaven est perdu pour le Blood Bowl.

Autant dire que les choses n’allaient pas vraiment dans le sens des Reapers en ce début de deuxième mi-temps, et ce d’autant plus que les rats semblaient incapables de faire valoir leur supériorité physique. Les gobelins évoluaient sur une autre planète, slalomant entre leurs adversaires qui paraissaient soudain bien patauds. Clairement, la confiance était du côté du challenger, et le doute s’installait insidieusement dans la tête des favoris. Et lorsque enfin une éclaircie apparue dans la grisaille, ce fut un cruel manque de réussite qui crucifia les leaders de la division.

En effet, pour la première fois du match, un vent de révolte souffla dans les rangs des disciples du Rat Cornu. Comme un seul rat, ils se jetèrent sur tous les gobelins qui n’avaient pas pris suffisamment de distance, et en une action, ce ne furent pas moins de trois gobs qui furent évacués du terrain sur une civière, parmi lesquels, Cheekalob et sa tronçonneuse ainsi que Gutlob et son bâton à ressort. Mais malgré l’avalanche de gnons, de patates, de morsures, et de griffures qui s’abattit sur les Chickens à ce moment de la partie, le ballon rebondit au cœur de la mêlée avant de finir entre les mains de Wotbit, un gobelin qui s’était fait oublier, bien à l’abri derrière le corps massif d’un de ses coéquipiers troll. On pensa alors que ce n’était qu’une question de temps avant que le minus ne soit lui aussi victime de l’agressivité retrouvée des skavens, mais sans se démonter, il grimpa dans la main de son garde du corps. D’un geste puissant, la créature envoya valser dans les airs Wotbit qui réussit une superbe figure acrobatique pour atterrir sur ses pieds, à quelques yards seulement de la terre promise. Il se retourna alors vers les skavens médusés, prit le temps de leur tirer la langue, et parcouru en marchant la distance le séparant de la ligne. Et c’est dans des hurlements de joie ou de rage, selon le camp, que les Flying Chickens passaient devant au tableau d’affichage. Pour la première fois de la saison, les Reapers étaient menés au score (1-2).

On a coutume de dire que les grandes équipes naissent dans la difficulté. Assurément, si depuis le début de la saison les Mordheim Reapers s’étaient révélés comme une très bonne équipe, jamais ils n’avaient été à ce point en danger. Face à des adversaires pourtant jugés comme les plus faibles du groupe, l’incroyable machine à gagner semblait avoir perdu tous ses moyens. Exit les Cryutch Pattes-Dorées, les Striei Noir-Manteau et autres Skirit Lame-Noire… les individualités qui avaient fait la force des rats pendant toute la saison étaient démunis face à des adversaires qui affichaient un collectif sans faille. Et au moment de s’aligner pour la remise en jeu, arracher le nul aurait été considéré comme une victoire pour des skavens complètement désemparés.

Aussi, à 11 contre 9, les Reapers s’efforcèrent de sauver les meubles. Malgré un blitz encore une fois raté pour libérer leur aile droite, ils parvinrent à infiltrer Striei Noir-Manteau, alors en possession de la balle, entre la touche et les défenseurs adverses, ses partenaires se chargeant de lui offrir une haie de protection. Mais la position du coureur le long de la ligne n’était pas des plus sûres et comme si ils avaient prévu que cela arriverait, les Chickens refermèrent leur piège sur les infiltrés. Les gobelins s’interposèrent entre leur en-but et les skavens, et Boyauvomit vint blitzer au cœur de la mêlée, coinçant le porteur du ballon entre lui et la touche, avec pour seule échappatoire, l’obligation de rebrousser chemin. C’est alors qu’on assista pour la première fois de la partie à une belle action collective de la part des Reapers. Les gobelins furent écartés de la cage et Kreeyz n’hésita pas à se ruer sur le troll pour, avec l’aide de ses partenaires, le repousser de quelques yards. Ce magnifique bloc offrit à Striei Noir-Manteau un minuscule espace dans lequel s’engouffrer. Le coureur ne se fit pas prier pour saisir sa chance; il sortit de la mêlée, esquiva sans difficulté le dernier défenseur entre lui et l’en-but et égalisa sous les vivas des supporters skavens, son poing rageur dressé vers le ciel symbolisant toute la hargne qu’il avait mis dans cette course victorieuse. 2 à 2, les Reapers revenaient de loin.

Et pourtant, le match était loin d’être fini puisque l’on venait à peine de passer la moitié de la seconde période. Tout était encore possible dans cette rencontre devenue complètement folle, et au vu de ce qu’ils avaient montré lors de leurs deux précédentes possessions offensives, les gobelins n’avaient jamais été aussi proches de la victoire. En effet, la défense des Reapers, pourtant réputée comme la meilleure de la ligue Bugman, ayant cédé à deux reprises, on se demandait bien comment elle allait tenir face à une équipe de gobelins survoltée et en passe de réaliser un exploit. Et à voir les visages peu assurés des défenseurs de Mordheim, nous n’étions pas les seuls à nous poser la question.

Les Flying Chickens attaquèrent ce nouveau drive de la même manière que le précédent; un collectif redoutable, une protection du porteur de ballon sans faille (Cryutch Pattes-Dorées se cassera même les dents en essayant de franchir le premier rideau), et des trolls motivés qui expédièrent un autre trois-quart dans la fosse aux blessés. Lentement mais sûrement, devant 20.000 spectateurs ébahis, se dessinait la plus incroyable des victoires. La toile était tissée, l’issue semblait inexorable… Et pourtant, c’est à ce moment précis que le coach des Mordheim Reapers allait commettre la plus grossière erreur de sa carrière… erreur qui allait déboucher sur la plus incroyable action de la saison, et peut être même de l’histoire du Blood Bowl !

Jetant un œil au chronomètre, le coach skaven cru que la fin du match était toute proche et il exhorta ses troupes pour qu’elle tente le tout pour le tout plutôt que d’encaisser un ultime TD synonyme de défaite. La cage gobelinoïde était bien en place mais il y avait un trou… un minuscule trou dans le dispositif. Un côté non protégé mais qui paraissait tellement éloigné de tout skaven que les gobelins ne pensaient pas qu’un adversaire pourrait s’y glisser. C’est pourtant ce qui arriva ! Encouragé par son coach, un trois-quart des Reapers contourna la ligne, esquiva l’un des piliers de la cage, sprinta jusqu’au porteur de balle et à bout de souffle, plaqua son adversaire. Le cuir roula entre deux gobelins et un troll, inaccessible pour les rats pensait on. Tel n’était pas l’avis de Kniuk le Rusé !

Appelez cela la providence, le destin, une intervention divine, ou ce qu’il vous plaira… mais ce qui se passa à ce moment là relève du miracle. Poussé par une rage de vaincre hors norme, Kniuk le Rusé s’élança au milieu de trois adversaires, ramassa le cuir au nez et à la barbe du troll, esquiva à nouveau un, puis deux, puis trois adversaires pour traverser tout le terrain dans sa largeur et adresser en bout de course une passe éclair à son partenaire, Striei Noir-Manteau, resté là en embuscade dans l’espoir d’un contre de dernière minute. Personne n’en cru ses yeux, y compris Striei qui sembla hésiter un instant. Mais bien vite, le coureur d’égout reprit ses esprits et se précipita vers l’end zone des Chickens, s’offrant ainsi un triplé et permettant à son équipe de reprendre l’avantage à quelques minutes de la fin. De mémoire de journaliste, jamais une telle prise de risque n’avait été récompensée à ce point ! A croire que les Reapers sont les rejetons préférés du grand Rat Cornu en personne ! (3-2).

Tout à leur joie, c’est à peine si les skavens se rendirent compte que contrairement à ce que pensait leur coach, le match n’était pas fini. Il ne restait que quatre minutes à jouer, quatre petites minutes… mais c’était suffisant pour un ultime lancer de gobelin pour égaliser, récompense au combien méritée pour des Chickens qui ne méritaient certainement pas de perdre, et surtout pas de cette façon. Sans surprise, les Reapers alignèrent une défense anti-gob, couvrant la largeur du terrain pour attraper l’éventuel gobelin qui atterrirait sur ses pieds. Mais alors qu’ils avaient été jusqu’ici tactiquement irréprochables, les Flying Chickens allaient commettre leur seule erreur de la partie, et elle allait leur coûter cher. Pour une raison qui demeurera à jamais inconnue, le coach des gobelins choisit d’aligner ses deux trolls du même côté de la ligne d’engagement, excentrés. Le botteur des skavens se rendit compte de ce placement hasardeux et il botta dans un angle du terrain, à l’opposé des deux catapultes vertes. Bien sûr, le botter reste un geste technique particulièrement aléatoire que peu de joueur de Blood Bowl maîtrise à la perfection. La balle s’éleva dans les airs, poursuivie par 20.000 paires d’yeux. Le vent la fit dévier vers la ligne de touche mais elle toucha le sol dans les limites du terrain. Elle rebondit une fois, si près de la ligne qu’on cru bien qu’elle était sortie. Puis elle s’immobilisa, loin, trop loin, de tout gobelin. Les Reapers laissèrent alors éclater leur joie alors que les trois-quarts sacrifiés sur la LoS subissaient les derniers assauts des Chickens dépités.

L’histoire retiendra que les Reapers ont réalisé la fiche parfaite pour leur première saison, sept victoires pour autant de match, mais tous les témoins et tous les acteurs de ce dernier match savent que si la victoire comptable revient aux skavens, la victoire de cœur et d’esprit est bien celle des Flying Chickens. Chapeau les gobos ! Vous méritez à vous seuls la note maximale de 20/20 attribuée à ce match.


Mordheim Reapers: 3 - 2 :Flying Chickens
Temps: beau, astrogranit.

TD pour les Reapers: Striei Noir-Manteau (3).
TD pour les Flying Chickens: Shimloop (1), Wotbit (1).

Sorties pour les Reapers: Skirit Lame-Noire (2), Whutuk Long-Museau (1), Kreeyz (1).
Sorties pour les Flying Chickens: Boyauvomit (1), Oreilleka’r (2), Boguts (1).

JPV pour les Reapers: Masskut Cass’ Tibias (1).
JPV pour les Flying Chickens: Boguts (1).


[HRP On]Depuis le début de ce récit, je m’efforce de ne jamais mettre en avant les mécanismes de jeu. Cette occultation des jets de dés est volontaire et à pour but de servir le récit puisque l’apparition de données techniques nuiraient à la cohérence de l’histoire (après tout, on ne nous montre jamais pendant le film comment ont été réalisés certains trucages ou effets spéciaux Very Happy ). Pourtant, afin de mieux comprendre comment a été scoré le 3ème TD des Reapers, et de mieux expliciter comment j’ai été amené à tenter cette action désespérée, je vais revenir sur ce qui s’est passé en jeu à ce moment de la partie.

Donc, les gobelins dirigés de main de maître, et je pèse mes mots, par MoZ mettent en échec mes Reapers à ma plus grande surprise. Nous jouons alors le tour 15 mais dans ma tête, nous sommes au 16ème et dernier tour de la partie. Comme je suis le dernier à jouer dans cette partie, je me dis qu’il faut que je tente le tout pour le tout pour arracher la victoire.

Je commence donc par éloigner, par des blocages à deux dés, tous les gobelins proches de son second troll pour éviter un lancer de dernière minute. Et là, vous comprenez que j’avais déjà perdu de ma lucidité puisque dans mon esprit, on jouait le dernier tour mais je m’attendais quand même à ce que MoZ rejoue après moi… Oui, MoZ m’a vraiment mis la pression et je ne savais plus vraiment où j’en étais Embarassed .

Ensuite, j’avais repéré un angle pour attaquer le porteur mais mon seul joueur à portée était un trois-quart sans blocage, sans esquive. J’ai donc du, pour le blitz, tenter une esquive (3+), un GFI (2+, que j’ai relancé avec ma dernière relance), un blocage à deux dés (avec un hit à la clé). L’action en elle-même était déjà risquée, mais le pire était à venir puisque la balle a roulé entre deux gobelins et un troll.

Voici l’action de mon coureur d’égout, elle se passe de commentaire:
Jet d’esquive (5+) Arrow 6
Ramasser la balle (5+) Arrow 6
Jet d’esquive (4+) Arrow 5
Jet d’esquive (3+) Arrow 3
Jet d’esquive (2+) Arrow 4
Jet de lancer de balle (2+) Arrow 6
Jet de réception (2+) Arrow 5

Voilà l’action qui a conduit les Reapers à la victoire. Et le plus incroyable dans cette histoire, c’est que si je n’avais pas cru que c’était le dernier tour, je ne l’aurai jamais tenté, et je n’aurai probablement jamais gagné ce match. C’est en tout cas très très dur pour MoZ qui a livré un très grand match.

Au plaisir de te recroiser sur le terrain en saison 2, avec ou sans tes gobos Wink
[/HRP Off]
Uphir
Uphir
Mercenaire humain de renom (et viril)

Messages : 219
Date d'inscription : 05/07/2009
Age : 41
Localisation : Là où les Vents du Chaos me portent...

Revenir en haut Aller en bas

L'année du Rat Empty Re: L'année du Rat

Message par Ulgrim le Mer 23 Sep - 7:24

Hé bé, très joli match que voilà ... Dommage pour MoZ qui méritait mieux, mais c'est tout le problème des équipes comme le gob' : même jouées à leur meilleur niveau, il peut s'avérer très fastidieux de les faire gagner, surtout contre une équipe bien expérimentée en face.

Dans tous les cas, bravo à tous les deux, félicitations au premier champion de la Bugman, et à MoZ qui a fait preuve d'une maîtrise technique admirable.
Gageons qu'avec une équipe plus solide il saura donner un sacré fil à retordre !

(et bravo encore à Uph' pour ces excellents résumés de match !).
Ulgrim
Ulgrim
Admin

Messages : 770
Date d'inscription : 30/06/2009
Localisation : Pas loin de la ligne de TD :)

http://bloodbowl.hostoi.com/index.php?p=#s

Revenir en haut Aller en bas

L'année du Rat Empty Re: L'année du Rat

Message par Bontear le Mer 23 Sep - 9:35

oui, c'est sympa à lire, mais ça serait pas mal de lire des récits de défaites aussi. Faut changer un peu le final de temps en temps Very Happy

et je suis déçu, avec ma défaite d'hier, je vais être relégué en D2 l'année prochaine, je ne pourrais pas te l'infliger Sad
Bontear
Bontear
Détenteur du Plus grand nombre de chopes de Bugman vidées en une mi-temps (147 avec la mousse)

Messages : 912
Date d'inscription : 01/07/2009
Localisation : L'Aise Hard (Hommes-Lézards)

Revenir en haut Aller en bas

L'année du Rat Empty Re: L'année du Rat

Message par Garret92 le Mer 23 Sep - 13:37

Chapeau les gars, ça fait vibrer la foule des matchs et CR comme ça !
Garret92
Garret92
Coach Diplômé

Messages : 104
Date d'inscription : 06/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

L'année du Rat Empty Re: L'année du Rat

Message par padkartier le Mer 23 Sep - 15:00

Bravo pour CR Uph. Ils nous manquent que le replay pour savourer la dextérité de ton rat
Vive les Reapers qui finissent donc cette saison sur la haute marche

@ Bontear: t'inquietes, je serais là en D2 pour les défaites

cheers
padkartier
padkartier
Importateur Officiel et Exclusif de Bière Bugman

Messages : 366
Date d'inscription : 06/07/2009
Age : 48
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

L'année du Rat Empty Re: L'année du Rat

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum